« Bois mort, forêts vivantes », rapport WWF (en anglais)

Parmi les principales causes du déclin de la biodiversité dans les forêts européennes, la disparition des très vieux arbres et du bois mort, qui menace la survie de 30% des espèces forestières, est insuffisamment reconnue. Tel est le constat sur lequel le WWF – organisation mondiale de protection de la nature – souhaite attirer l’attention, à l’occasion de la publication d’un rapport intitulé « Deadwood, Living forests » (« Bois mort, forêts vivantes »). Soulignant le niveau critique atteint dans les forêts européennes, ce rapport demande instamment aux gouvernements, aux propriétaires forestiers et à l’industrie forestière d’accroître les niveaux de bois mort dans les forêts gérées et dans les espaces protégés.

Lire le rapport :

Deadwood, living forests

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s