Vieilles forêts et Coléoptères saproxyliques

Le rapprochement des responsables des politiques publiques, des gestionnaires forestiers et des entomologistes pour la conservation des vieux bois et des Coléoptères saproxyliques a été déclenché par le rapport écrit par Martin Speight pour le Conseil de l’Europe en 1989. Après plus de deux décennies de recherches et d’actions, l’enjeu de conservation des organismes qui vivent aux dépens des vieux arbres et du bois mort est largement compris et relayé sur le terrain. Il implique de laisser vieillir des arbres et pourrir du bois, pratique qui se heurte aux pressions actuelles de nos gouvernants pour le bois énergie et les matières premières renouvelables.

Par Hervé Brustel et Jean Marie Savoie.

Lire l’article complet (revue Insectes nº 162, 2011, 6 pages) :

Deadwood, living forests

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s