Maramures : un ours surveillé par le WWF a été abattu

Un ours suivi dans le cadre d’un des projets de WWF a été abattu dans les Maramures, au nord de la Roumanie. C’est une grande perte pour la recherche scientifique.

L’ours brun « WWF11621 », un mâle de 150 kg de 6-8 ans, a été retrouvé mort, tué par balle, au nord de la Roumanie. Cet animal était le premier ours suivi par GPS par le projet scientifique du WWF « Frontières ouvertes pour les ours des Carpates de Roumanie et d’Ukraine », depuis juin 2012. L’objectif était de le suivre pendant deux ans et de récolter de l’information sur sa façon de se nourrir, de s’abriter, de se reproduire et sur ses modes et routes de migration. Ces informations devaient servir à établir les zones et les corridors écologiques à conserver en priorité dans les Carpates. Deux autres ours sont actuellement suivis par le projet du WWF, qui projette d’en suivre cinq en tout.

Une grande perte pour la région…
La mort de cet ours souligne combien la biodiversité des Carpates, pourtant exceptionnelle en Europe, est sous pression. Déjà confrontés à une fragmentation de leur habitat, les ours sont également menacés par les chasseurs. Ceux-ci sont encore autorisés à tuer les ours en Roumanie, mais seulement selon des permis stricts. Cette année, aucun permis n’avait été accordé dans la zone où l’ours a été tué, en raison du faible nombre d’ours.

…et pour la recherche scientifique
Pour Geert Lejeune, la Directeur de la Conservation de WWF Belgique : « Le WWF-Belgique soutient le Programme Danube-Carpates du WWF et est donc particulièrement touché d’apprendre la mort de cet animal. Cet événement tragique doit envoyer un signal fort à la Commission Européenne et aux autorités roumaines responsables de la gestion des populations d’ours brun sur leur territoire ».

Une biodiversité que nous devons préserver
40% des mammifères sont menacés d’extinction en Europe, et les Carpates abritent la dernière opportunité de préserver les grands carnivores du continent. C’est fort de ce constat que le WWF a mis sur pied ce projet scientifique, financé par l’Union européenne et implémenté avec l’organisation ukrainienne RachivEcoTur.
Au-delà de la conservation des habitats et corridors écologiques empruntés par les ours, le projet vise à développer et implémenter des outils de gestion des ressources naturelles sur une superficie de 270.000 ha, ainsi qu’à promouvoir du développement durable pour les populations locales.

En savoir plus : WWF Belgique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s