Le GIEC de la biodiversité pourra-t-il enrayer la disparition des espèces ?

Une étude publiée par la Convention sur la diversité biologique révèle qu’en une décennie, entre 2000 et 2010, la superficie mondiale de forêts primaires intactes a diminué de plus de 400.000 km2. Une disparition quasi instantanée à l’échelle géologique.

Le « GIEC de la biodiversité », la plate-forme internationale de recueil et d’analyse de données sur l’état de la biodiversité planétaire, lancera ses travaux à la fin de l’année. Un article à lire sur Les Echos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s