Protéger les forêts séculaires de Roumanie

La Roumanie continue d’avoir des forêts vierges, dépourvues de routes ou de sentiers, aux espèces autochtones d’arbres de tous âges, allant d’un an à des centaines d’années. Dans ces écosystèmes stables, vu qu’ils pourrissent, les arbres tombés réintègrent le circuit naturel par l’abondance de vie créée. Dans ces forêts, personne ne chasse, personne ne cueille des fruits des bois ou des plantes médicinales. Les forêts quasi-vierges sont celles où des coupes ont été pratiquées, mais l’intervention a été très limitée ; c’est pourquoi la forêt s’est rapidement régénérée. Jusqu’il y a peu, le sol de 80% des forêts roumaines n’avait jamais été foulé par les êtres humains.

Aujourd’hui, seuls 2/3 d’entre elles sont vierges et quasi-vierges. Même ainsi, la Roumanie détient la plus grande superficie de forêts séculaires d’Europe. Les hêtraies du bassin de la rivière Nera, les mélanges de sapin et de hêtre de Sinaia, les mélanges de hêtre, de sapin et d’épicéa commun de Bucovine, la forêt séculaire Slătioara, les rouvraies des Monts Zarand (ouest) ou de Cozia (sud) ne sont que quelques-unes des forêts les mieux conservées de Roumanie. Une partie d’entre elles sont portées sur la liste avancée à l’UNESCO en vue de figurer au Patrimoine mondial.

Découvrir l’article de Radio Romania International.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s