La biodiversité en danger

Selon l’UICN sur les 47 677 espèces menacées répertoriées, voici la proportion par groupe:

– 12% des oiseaux
– 21% des mammifères
– 70% des plantes
– 32% des poissons
– 30% des amphibiens
– 28% des reptiles

Les insectes ne sont pas cités mais représentent plus des ¾ des espèces vivantes particulièrement difficile à quantifier.

« Si les mammifères et les oiseaux sont représentatifs de l’ensemble de la diversité biologique, nous savons alors, qu’au cours des cents dernières années les rythmes d’extinction sont de 100 à 1 000 fois supérieurs à ce que nous avons pu reconstituer sur l’évolution des 500 derniers millions d’années. C’est le genre de situation qui caractérise les cinq grandes crises d’extinction du passé » Robert May – Université d’Oxford, en conférence récemment à l’Académie des Sciences.

Cinq pressions majeures s’exercent sur elle :
– Le changement d’affectation des sols qui provoque la disparition des habitats naturels des espèces en transformant les espaces naturels en surfaces agricoles ou en villes,
– La fragmentation des paysages,
– La progression des espèces invasives
– La surexploitation des ressources,
– Les pollutions,
– Le réchauffement climatique

Pour les scientifiques : « Le rythme d’extinction des espèces et la destruction des écosystèmes sont aussi menaçants pour l’avenir de l’humanité que le changement climatique » (source : Le Monde du 20 février 2010)